Ruban Rouge pour article

Tous les 1er jeudi du mois, la Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon en partenariat avec Aides Montpellier et le Sneg, lance le dépistage rapide dans ses locaux au 21 boulevard Pasteur à Montpellier (Ligne 1 du tram arrêt Louis Blanc). Si la mise en place du dépistage rapide au sein de la LGP Montpellier LR - Maison des LGBT devait connaître un grand succès, des jours supplémentaires seront proposés.

Ce dépistage est anonyme et gratuit ! Pour les personnes intéressées, le dépistage aura lieu de 17h à 20h. Une petite goutte de sang sera prélevé sur votre indexe dans le respect des règles sanitaires. L'acte sera réalisé par une personne ayant reçue une formation et dont la structure bénéficie de l'agrément nécessaire à la pratique de ce dépistage rapide.

Ce lieu est aussi l'occasion pour les personnes qui le souhaitent, de parler de sexualité sans tabou ni jugement, d'évoquer la prévention ou tout questionnement lié à vos pratiques.

C'est donc dans un cadre privilégié que nous vous accueillerons. Vous avez peu de temps, souhaitez vous dépister, dans un cadre autre qu'une structure plus traditionnelle, alors nous sommes là pour vous !

Merci de faire tourner l'information ! N'oublions pas qu'environ 50 000 personnes en France ignorent leur séropositivité...

De 17 h à 20h
LGP Montpellier LR - Maison des LGBT
21 boulevard Pasteur
34 000 Montpellier

Tram : Ligne 1 arrêt Louis Blanc.
Mail: contact@montpellier gay.com

IMPORTANT :

Le dépistage mis en place dans le cadre de l'association est ouvert aux HSH (homme ayant ou ayant eu un ou plusieurs rapports sexuels avec un homme), les transidentitaires, les usagers de produits psycho-actifs, les travailleurs/ses du sexe, les personnes précaires, les migrants.


Pourquoi ce ciblage?

Le dépistage rapide répond d'un protocole qui ne dépend pas des associations. L'agrément pour réaliser ce type de test est délivré aux associations dans un cadre bien précis. Il oriente en effet ce dépistage à destination des populations dites "les plus vulnérables" et permet l'octroi des autorisations de réalisation et les subventions nécessaires au financement de ce type d'opérations sans lesquels les associations n'auraient pas les moyens suffisant pour une telle mise en œuvre. Il ne s'agit donc nullement d'être excluant de notre fait.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous proposons une orientation vers d'autres structures plus traditionnelle. Preuve s'il en était besoin que cela ne dépend ni de la LGP ni de nos partenaires, les lesbiennes sont elles aussi réorientées car n'entrant pas dans les populations dites vulnérables tel que prévu par lesdits protocoles.

Soyez convaincus que nous nous battons pour que de telles restrictions n'existent plus demain...